Anecdote

Le “piano” était le poste radio émetteur-récepteur dont était équipé le DMR pour communiquer avec Londres. Les “pianistes” étaient les opérateurs radio qui le faisaient fonctionner.

Un jour de 1944, les “pianistes” du DMR de la R4 devaient arriver à Vabre par le petit train, se présenter à la gendarmerie avec une phrase de code pour être ensuite acheminé vers son PC de Bourion, au dessus de Vabre.

Retardés, ils arrivèrent de nuit à Vabre, mais allèrent quand même sonner à la gendarmerie :

  • C’est pour quoi ? demande le gendarme de permanence,
  • Nous venons accorder le piano, disent les “pianistes” en énonçant la phrase de code,
  • Il n’y a pas de piano à la gendarmerie ! réplique le gendarme en refermant la fenêtre de l’étage.

Ils étaient tombés sur LE gendarme qui n’était pas de mèche, et repartirent à Toulouse. Pour revenir quelques jours plus tard, avec un plan d’acheminement qui fonctionna mieux.

Poste émetteur-récepteur valise type MK I.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.