Chénier

Stèle du terrain de parachutage Chénier, dans le Cantal, à la frontière du Lot.

Le premier terrain de parachutage de la région R4, était Chénier, à St-Saury dans le Cantal.

C’est la raison pour laquelle le DMR envoya, en juin 1944, sept hommes (dont 5 des Maquis de Vabre) pour y chercher des armes qui manquaient cruellement. Trois d’entre eux n’en reviendront pas.

Quand Chénier a été trop compromis, Virgule a pris le relais (terrain homologué le 4 juin 1944), sous la gestion et la protection des Maquis de Vabre.

Autre source d’information sur le Musée de la Résistance en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.