Chénier

Stèle du terrain de parachutage Chénier, dans le Cantal, à la frontière du Lot.

Le premier terrain de parachutage de la région R4, était Chénier, à St-Saury dans le Cantal.

C’est la raison pour laquelle le DMR envoya, en juin 1944, sept hommes (dont 5 des Maquis de Vabre) pour y chercher des armes qui manquaient cruellement. Trois d’entre eux n’en reviendront pas.

Quand Chénier a été trop compromis, Virgule a pris le relais (terrain homologué le 4 juin 1944), sous la gestion et la protection des Maquis de Vabre.

Autre source d’information sur le Musée de la Résistance en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.