André Amalric (1920-1979)

André Amalric, numéro 429 au registre du maquis de Vabre. Forgeron-mécanicien.

  • 1920 : naissance le 4 mai à Vabre.
  • 18 mars 1944 : montée au maquis de Vabre.
  • Septembre 1944 : libéré de ses fonctions.
  • 1948 : présence au maquis certifiée par Guy de Rouville.
  • 1979 : décès le 15 mars à Vabre.

Médaille de la Résistance.

Homologué FFI, dossier disponible sur demande.

Cité dans le livre “Le Chargeur n’a que vingt balles”, pages 77 et 128.

  • Lydie Mialhe-Vieu : “C’est dans les rochers du Roucan, dans une cavité de roche que s’est caché pendant un certain temps André Amalric le forgeron de Vabre. Je me souviens de certains soirs où passaient chez nous, de nuit, des personnes qui venaient le ravitailler.”
  • Repessé : “Les Allemands sont venus et ont cherché jusque sous notre lit. Puis ils sont partis. Je sais qu’ils ont voulu brûler la maison du forgeron Amalric qui était très actif au maquis, ainsi que la maison de M. Jougla qui était conseiller municipal et presbytéral. Le maire les en a dissuadés.”

Sources : Amicale des maquis de Vabre, Service historique de la Défense, Insee.